congruence de figures géométriques

congruence de figures géométriques

Relation par laquelle deux figures peuvent être amenées à coïncider parfaitement l’une sur l’autre par une isométrie directe.

Notes didactiques

Autrement dit, deux figures géométriques sont congruentes lorsqu’on peut amener l’une à coïncider parfaitement avec l’autre en la glissant, sans la retourner.  On peut donc le faire par une translation, par une rotation ou par une combinaison de ces transformations.  On dit alors que ces figures sont congruentes par translation, congruentes par rotation, etc.

Des figures congruentes sont généralement isométriques, mais pas toujours, de même que des figures isométriques ne sont pas toujours congruentes, si l’on convient que des figures isométriques sont des figures dont les mesures des éléments correspondants sont égales.

Exemples

  • Deux figures congruentes par rotation :

  • Deux figures congruentes par translation :

  • Deux figures isométriques par réflexion, mais non congruentes (on ne peut pas glisser l’une sur l’autre) :

 

  • Deux figures congruentes, mais non isométriques (la mesure de ces deux angles dont les côtés coïncident n’est pas la même) :

Angles congruents