congruents

congruents

Directement superposables, c’est-à-dire par un déplacement (isométrie directe).

Note didactique

Certains auteurs proposent comme équivalentes les définitions de figures isométriques  et de figures congruentes, en éliminant ainsi la distinction entre isométrie directe et isométrie indirecte.  Dans ce lexique, nous avons fait le choix de ne pas abonder dans cette direction afin d’attirer l’attention sur l’importance de distinguer les transformations du plan qui conservent l’orientation du plan et les transformations qui inversent cette orientation.

L’élève peut ainsi se rendre compte que, si toutes les figures congruentes sont isométriques, on trouve parfois des figures isométriques qui ne sont pas congruentes.  On peut même considérer un angle de 90° et un angle de 270° comme deux figures congruentes (directement superposables) qui n’ont pas la même mesure, et donc qui ne sont pas isométriques.