pourcentage

pourcentage

Rapport dont le second terme est 100.

Symbole

Le symbole « % » signifie « divisé par 100 » et se lit « pour cent ».
Quand on l’écrit, on laisse un espace entre le nombre et le symbole du pourcentage.


Un pourcentage est une forme particulière de rapport, soit une comparaison entre deux grandeurs ou quantités de même nature.
Généralement, un pourcentage ne dépasse pas le cent pour cent; toutefois, il existe des situations où cela peut sembler justifiable :

  • Un placement a été rentabilisé à 124 %.
  • Cette maison est évaluée à 115 % de sa valeur réelle.

Exemples

Les expressions \(\dfrac {12} {100}\) et 12 % expriment toutes deux des pourcentages.

Note didactique

Dans la pratique, un pourcentage est un nombre dénommé, puisqu’on parle toujours du pourcentage de quelque chose.

Ainsi, opérer sur des pourcentages serait une pratique incorrecte, quoique tolérée dans certains contextes.

L’écriture 20 % + 10 % = 30 % n’a de sens que si tous ces pourcentages s’appliquent à une même quantité. Dans le cas de mélanges d’ingrédients, par exemple, les opérations sur les pourcentages qui expriment des pondérations ne peuvent pas s’additionner, comme dans 0,5 litre de crème à 15 % de matière grasse ajouté à 1 litre de crème à 10 % de matière grasse ne donne pas un produit à 25 % de matière grasse! Par contre, si ces pourcentages s’appliquent à une même quantité, ils peuvent s’additionner comme des fractions de dénominateur 100 : 10 % des livres + 20 % des livres donne bien 30 % des livres (10 % + 20 % = 30 %).

Note historique

Le symbole du pourcentage est apparu pour la première fois vers 1425 dans une manuscrit italien d’origine inconnue. Le symbole utilisé était un peu différent de celui que l’on utilise aujourd’hui. Finalement, c’est vers 1650 que le symbole utilisé devint \(\frac{0}{0}\). Puis, plus tard, la barre horizontale est devenue oblique pour donner le symbole % que l’on utilise aujourd’hui.