Archimède de Syracuse

Archimède de Syracuse

Mathématicien, géomètre, physicien et ingénieur grec. Il fut l’un des principaux scientifiques et le plus grand mathématicien de l’Antiquité. En fait, il fut l’un des plus grands de tous les temps.

Archimède (~287-~212 av. J.-C.)

Note historique

Les écrits mathématiques d’Archimède sont peu connus dans l’Antiquité, mais les légendes à son sujet ont beaucoup circulé à travers les âges. Plusieurs mathématiciens qui ont travaillé à la grande bibliothèque d’Alexandrie l’ont lu et cité à maintes reprises. Les historiens romains ont rapporté de nombreux faits et gestes attribués à Archimède, selon la tradition ou la légende. Une grande partie des sujets traités par Archimède ont apporté une contribution originale aux mathématiques de son époque. On lui reconnait  dix ouvrages traitant de divers sujets tels que l’équilibre dans les figures géométrique, la quadrature de la parabole, la sphère, le cylindre, etc.

On lui doit des travaux sur le cercle, des approximations précises de π, des études sur les coniques et en particulier la parabole et une approche révolutionnaire des calculs d’aires et de volumes.

Archimède aurait dit : « Les mathématiques ne révèlent leurs secrets qu’à ceux qui les approchent avec amour et pour leur beauté. »

Archimède aurait aussi dit : « Eurêka! » qui signifie « J’ai trouvé. », alors qu’il était dans son bain et qu’il venait de trouver la solution à un problème de densité des métaux.

Archimède -Italie

Ce timbre italien émis en 1983 illustre le buste d’Archimède au Musée National de Naples en Italie.