chiffre romain

chiffre romain

Chacun des symboles utilisés depuis l’époque impériale romaine jusqu’à la fin du moyen âge européen.

Les chiffres romains sont aujourd’hui essentiellement utilisés pour écrire un siècle (le XIXe siècle, le XXe siècle … ) ou pour numéroter les chapitres d’un livre ou d’une leçon (chapitres I, II, III, etc.). Les noms des rois utilisent la numérotation romaine (Louis XIV, Charles X … ). L’enseignement des lettres ou de l’histoire a donc souvent recours à ce type de numérotation. Enfin, il n’est pas rare de trouver les chiffres romains sur une horloge ou une montre.

  • La numération romaine est composée de sept lettres majuscules auxquelles correspondent des valeurs numériques.
    I V X L C D M
    1 5 10 50 100 500 1000
  • Comme les chiffres arabes, les chiffres romains s’écrivent de gauche à droite.
  • Dans ce système, les nombres sont composés :
    • par addition, en inscrivant les chiffres de valeurs plus petites ou égales à droite des chiffres de valeurs plus grandes :
      XIII : 10 + 3 = 13
      MCL : 1000 + 100 + 50 = 1150
    • par soustraction, en inscrivant les chiffres de valeurs plus petites à gauche des chiffres de valeurs plus grandes :
      IV : −1 + 5 = 4
      XL : −10 + 50 = 40
      CMXCIX : (−100 + 1000) + (−10 + 100) + (−1 + 10) = 999
      Le chiffre I ne peut être soustrait que de V ou de X; le chiffre X ne peut être soustrait que de L ou de C; le chiffre C ne peut être soustrait que de D ou de M.
    • par multiplication, en plaçant un trait horizontal au-dessus d’un chiffre romain pour indiquer qu’on le multiplie par 1000 :
      \(\overline{\textrm{V}}\) = 5 000
      \(\overline{\textrm{X}}\) = 10 000