abaque

abaque

Appareil comportant des boules ou des rondelles qui glissent sur des fils de fer, servant à représenter des nombres et à effectuer des opérations arithmétiques élémentaires.

Selon les régions et les époques, l’abaque porte, entre autres, le nom de soroban (Japon), de suan pan (Chine) ou de S’choty (Russie) et se présente dans autant de configurations différentes. On l’appelle aussi un boulier compteur.

            

Note historique

Le mot vient tout probablement du terme Hébreu abhaq qui signifie poussière ou sable. Dans les temps anciens, tout comme aujourd’hui, on écrivait dans le sable pour expliquer quelque chose, pour dessiner ou calculer. Le mot a été récupéré par les Grecs (abax – planche ou tablette) et plus tard par les latins (abacus). En 1202, Fibonacci publia son célèbre Liber abaci ou Livre de l’abaque, consacré aux méthodes algébriques et à l’étude de problèmes dans lesquels apparaissent des chiffres nouveaux à l’époque : les chiffres indo-arabes.

Les abaques étaient utilisés par divers peuples géographiquement éloignés les uns des autres, comme les Grecs, les Égyptiens, les Indiens, les Chinois et les Mexicains. Il est donc fortement concevable que l’abaque ait été inventé dans divers endroits du monde par différents peuples.